Mouvement automatique : nos explications en 8 points

Mouvement automatique : Notre guide complet en 8 points

Avez-vous déjà regardé votre montre de luxe en vous demandant comment elle fonctionne ? Qu’est-ce qui alimente ces minuscules mouvements et vous aide à rester dans les temps ? Les mouvements de montres, également appelés calibres, sont l’énergie qui fait tourner le moteur d’une montre.

Un calibre est le mécanisme interne essentiel qui fait bouger les aiguilles de la montre. Les calendriers, les doubles fuseaux horaires et les chronographes sont tous alimentés par de minuscules mouvements de montre à l’intérieur du mécanisme.

Mais lorsqu’il s’agit de montres automatiques, comment les calibres fonctionnent-ils ? Nous allons l’explorer plus en détail ci-dessous dans notre guide ultime des mouvements de montres automatiques.

Mouvement automatique : Généralités

Les fabricants de montres créent de nombreux types de mouvements différents, en utilisant souvent des mécanismes exclusifs. Cependant, les mouvements de montres se divisent en deux catégories principales : les mouvements mécaniques et les mouvements à quartz.

Un moyen simple de déterminer si un mouvement de montre est à quartz ou mécanique consiste à observer la façon dont la trotteuse bouge sur la montre. Les mouvements à quartz affichent un mouvement tic-tac, où la trotteuse bouge une fois par seconde. Dans le cas d’un mouvement mécanique, l’aiguille des secondes se déplace de manière fluide, par balayage, pour indiquer les secondes qui passent. Les mouvements à quartz et auto-quartz nécessitent une pile pour fonctionner et faire fonctionner un circuit électrique interne.

Les mouvements de montres mécaniques se divisent en deux catégories : le mouvement manuel et le mouvement automatique. Les calibres mécaniques sont composés de nombreux petits engrenages et ressorts à l’intérieur de la montre. En général, une montre mécanique sera plus chère qu’une montre fonctionnant sur pile, simplement parce que la fabrication des montres mécaniques nécessite un processus plus intensif en termes de main-d’œuvre. Une montre alimentée par une pile peut être plus précise mais les amateurs et connaisseurs de montres préfèrent les montres automatiques ou manuelles. Ces garde-temps uniques représentent des centaines d’années de précision, de savoir-faire et d’innovation dans l’industrie horlogère.

Les mouvements de montres automatiques sont également appelés mouvements de montres « à remontage automatique ». Ces calibres utilisent les mouvements naturels du poignet de la personne qui les porte pour alimenter le garde-temps. Les montres automatiques sont confortables à porter, à utiliser et à entretenir car elles ne nécessitent pas de remontage quotidien pour assurer le fonctionnement et la précision de la montre. Si la montre est portée tous les jours, son propriétaire n’aura pas besoin de la remonter à la main pour qu’elle reste opérationnelle.

Découvrez nos magnifiques montres en bois automatiques !

 

Montre en bois automatique pour hommes
Cliquez pour découvrir nos Montre en bois automatique @lheuredubois.fr

Mouvement automatique : Fonctionnement

Un mouvement automatique utilise un rotor ou poids métallique, pour alimenter la montre. Le rotor oscille librement dans la montre. Chaque fois que le porteur bouge son poignet, le rotor tourne. Ce mouvement de rotation intrinsèque est transféré en énergie qui remonte automatiquement le ressort principal de la montre. C’est dans le ressort moteur que l’énergie est stockée.

Une montre automatique doit-elle toujours être remontée ? Dans certains cas, oui. Les montres automatiques qui sont portées régulièrement s’alimentent généralement d’elles-mêmes. Mais si le propriétaire ne porte pas sa montre pendant un certain temps, il devra la remonter pour alimenter les mécanismes internes.

comment fonctionne un mouvement automatique de montre ?
Vue des engrenages d’une montre à mouvement automatique

Mouvement automatique : Un peu d’histoire

On pense que l’horloger suisse Abraham-Louis Perrelet a inventé le premier mouvement automatique de montre dans les années 1770. Perrelet a inventé des dispositifs d’horlogerie mécanique qui transformaient le mouvement du porteur en énergie, alimentant le garde-temps jusqu’à huit heures par jour. Mais ce n’est qu’en 1778 que l’inventeur français Hubert Sarton a conçu son mouvement automatique que ce type de garde-temps est devenu populaire auprès des utilisateurs quotidiens. Sarton publia ses dessins à Paris et affirma que Perrelet s’était inspiré de ses modèles de montres automatiques.

Mouvement automatique : nos explications en 8 pointsLe public a acheté et porté les premières montres automatiques en 1780. Ces montres n’étaient pas les montres-bracelets populaires que nous connaissons tous aujourd’hui. Il s’agit plutôt de montres de poche fabriquées par un autre Abraham, Abraham-Louis Breguet. Breguet a acheté les modèles d’Abraham-Louis Perrelet mais y a apporté quelques modifications. Malheureusement, ces modèles ne sont pas considérés comme fiables et les consommateurs européens cessent d’acheter ces montres vers 1800. Ce n’est qu’après la Première Guerre mondiale que les progrès de la technologie et de la fabrication des montres ont relancé et perfectionné le mouvement automatique.

Mouvement automatique : L’ère moderne

Pendant la Première Guerre mondiale, les montres de poche sont également tombées en désuétude, au profit de montres-bracelets pratiques que les gens aiment encore porter aujourd’hui. La première génération de montres-bracelets fabriquées pendant la Première Guerre mondiale utilisait un remontage automatique beaucoup plus fiable que leurs ancêtres rococo. En plaçant le garde-temps au poignet du porteur plutôt que dans sa poche, l’énergie était facilement et efficacement transférée dans le garde-temps, alimentant les mécanismes complexes et garantissant une montre précise. John Harwood, un réparateur de montres anglais, est la première personne à qui l’on attribue l’invention du mouvement automatique pour montres-bracelets.

Harwood a fait breveter la montre automatique en 1923. En 1928, Harwood a commencé à produire ces montres en série dans une usine en Suisse. Cela lui a donné l’occasion de commercialiser des montres automatiques auprès du public. Lorsqu’elles étaient complètement chargées, ces montres avaient une puissance qui pouvait durer jusqu’à douze heures.

Si Harwood est à l’origine de la première montre automatique produite en série, d’autres horlogers ont capitalisé sur son succès. Ils ont commencé à améliorer ses conceptions originales. Rolex a ajouté des poids supplémentaires au garde-temps, lui permettant de capter encore plus d’énergie lorsqu’il est porté. Grâce à ces nouvelles conceptions exclusives, les montres Rolex pouvaient fonctionner jusqu’à 35 heures.

À la fin des années 1940, Eterna Watch a placé des roulements à bille dans ses montres automatiques. Les mouvements des composants internes de la montre sont ainsi mieux contrôlés, ce qui permet d’obtenir une montre plus exacte et plus précise. Les montres étaient également commercialisées comme étant plus solides et plus durables. Qu’en est-il des montres automatiques d’aujourd’hui ? Les montres les plus populaires auprès des consommateurs modernes utilisent des mouvements automatiques et seules quelques-unes ont encore recours au remontage manuel.

Mouvement automatique : Les 8 composants

Ressort principal

Le ressort moteur est la source d’énergie du mouvement automatique de montres. Lorsque la couronne d’une montre automatique est remontée, l’énergie cinétique est transférée au ressort moteur à bobine. Au fur et à mesure que l’énergie est stockée, le ressort moteur se resserre de plus en plus, stockant davantage d’énergie pour une utilisation ultérieure.

Couronne

Sur le côté de la montre se trouve une petite roue, appelée couronne. La couronne est tournée, ce qui permet de remonter la montre et de la faire fonctionner.

Train d’engrenages

L’énergie stockée dans le ressort moteur peut passer par le train d’engrenages, qui est une petite série d’engrenages internes permettant de faire bouger les aiguilles et d’autres parties du cadran de la montre.

Mouvement automatique : nos explications en 8 points

Échappement

L’échappement est comme un système de freinage interne à la pièce d’horlogerie. L’énergie qui est transférée du ressort moteur au train d’engrenages est expulsée en parts égales, ce que l’on appelle l’échappement.

Balancier

Le balancier est un composant interne qui bat dans un mouvement circulaire, à raison de cinq à dix fois par seconde.

Train de cadrans

Le train de cadrans est une autre série d’engrenages similaire au train d’engrenages. Le train de cadran transfère des parties égales d’énergie du balancier aux aiguilles de la montre, ce qui permet aux aiguilles de bouger.

Bijoux

Les rubis synthétiques sont placés au centre d’un engrenage pour le maintenir en mouvement continu et éviter l’usure due à la chaleur et à la friction.

Rotor

Le rotor est un poids en métal qui ressemble à un demi-cercle. Le rotor est fixé au mouvement et peut osciller librement en fonction des mouvements du poignet du porteur. Lorsque le porteur bouge et, par conséquent, fait bouger le rotor, ce dernier transfère de l’énergie au ressort principal et le fait tourner, où l’énergie est ensuite stockée. Lorsque le ressort principal est complètement enroulé, un embrayage fixé au rotor est engagé. L’embrayage empêche le rotor d’enrouler davantage le ressort principal.

Mouvement automatique : les 6 paramètres de mesure de la qualité

Les montres automatiques sont des inventions exceptionnelles qui ont résisté à l’épreuve du temps. Lors de l’achat d’une montre automatique, de nombreux paramètres importants sont utilisés pour mesurer la qualité des mouvements du garde-temps.

Précision

La précision nécessaire d’une montre automatique varie selon les utilisateurs. Certaines personnes ont besoin que leur montre soit extrêmement précise. Par exemple, les plongeurs professionnels ou le personnel militaire peuvent avoir besoin des montres les plus précises, appelées montres chronomètres. Pour ceux qui se soucient davantage du style et de la commodité, une montre automatique standard aura une précision de +-25 secondes par jour.

Il s’agit d’une règle générale concernant la précision des montres automatiques. Cela signifie qu’une montre automatique ne doit pas gagner ou perdre plus de 25 secondes entre deux jours. Si une montre gagne ou perd plus de 25 secondes en deux jours, c’est qu’elle a un problème et qu’elle doit être révisée.

BPH

En horlogerie, l’acronyme BPH fait référence aux battements ou tics, par heure. Parfois, les horlogers utilisent les termes battements par seconde ou Hz. La plupart des montres ont une fréquence de six, huit ou dix battements par seconde, soit respectivement 21 600, 28 800 ou 36 000 BPH. Les montres à haute fréquence ont un mouvement à tic-tac plus rapide. Elles sont plus exactes et précises car elles affichent de plus petites fractions de seconde. Les mouvements de seconde main d’une montre à battements élevés apparaissent également plus doux.

Réserve de marche

Les montres automatiques à remontage complet ont jusqu’à 42 heures d’énergie stockée avant de devoir être remises sous tension. Dans certains modèles de montres automatiques, la réserve d’énergie peut aller jusqu’à dix jours.

Complications

Les complications désignent les fonctions d’une montre qui font autre chose que donner l’heure. Sur de nombreux modèles de montres automatiques, le garde-temps peut afficher la date du calendrier, les phases de la lune, les indicateurs de réserve d’énergie, ainsi que des fonctions d’alarme.

Mouvement automatique : nos explications en 8 points

Fiabilité

Les montres automatiques sont des modèles de montres fiables et sont fabriquées pour être précises et exactes. Certaines caractéristiques peuvent augmenter la fiabilité et la précision de la montre, comme le fait d’avoir un BPH plus élevé.

Matériaux

Les montres automatiques sont généralement dotées d’un verre à l’arrière afin que vous puissiez voir les rouages. Les mouvements bien fabriqués rendent l’heure fiable, tandis que ceux mal fabriqués auront des tics mesurés de manière incohérente. Les montres fabriquées avec des matériaux de qualité inférieure peuvent perdre des minutes en une journée. Les montres des fabricants de mouvements suisses, japonais et allemands sont réputées pour utiliser des matériaux de la plus haute qualité afin d’assurer l’exactitude, la précision et la fiabilité.

Mouvement automatique : Maintenance et entretien

Il y aura un moment où vous devrez remonter votre montre automatique. Mais en général, porter une montre automatique régulièrement est l’une des façons les plus simples de l’entretenir.

Ces types de montres fonctionnent mieux lorsqu’elles sont portées en permanence

Si la montre s’est arrêtée par manque d’usage, secouez-la doucement avec le cadran vers le haut jusqu’à ce que les aiguilles recommencent à bouger. Ou bien, mettez-la et bougez votre poignet plusieurs fois. Lorsque les aiguilles se mettent à bouger, vous pouvez régler la date et l’heure.

Gardez toujours la montre sèche et propre

Utilisez un chiffon doux pour essuyer le cadran tous les soirs et évitez de prendre une douche ou un bain en portant la montre. Bien qu’une montre puisse être étanche comme la Rolex Submariner, elle ne peut généralement pas supporter les températures élevées de l’eau. Les joints du mécanisme peuvent se dilater et se contracter, ce qui réduit la durée de vie et la précision de la montre.

L’usure normale arrive même aux montres les mieux entretenues

Pour que votre montre automatique reste précise et belle, elle doit être révisée par un professionnel tous les trois à cinq ans.

Mouvement automatique : FAQ

Vous êtes à la recherche d’une nouvelle montre automatique ou vous en avez reçu une en cadeau ? Vous vous posez peut-être quelques questions sur ces garde-temps uniques. Vous trouverez ci-dessous les questions les plus fréquemment posées par nos clients sur les montres automatiques.

Une montre automatique peut-elle durer toute une vie ?

Oui, avec des soins et un entretien régulier, une montre automatique bien conçue par le meilleur artisan peut durer toute une vie.

Qu’est-ce qui peut provoquer le dysfonctionnement d’un mouvement automatique ?

Faire tomber une montre automatique peut briser les délicats mécanismes internes et entraîner un dysfonctionnement. Le port fréquent d’une montre automatique sans entretien régulier peut également entraîner une usure anormale et empêcher la montre de fonctionner correctement.

Que sont les rubis ?

Les rubis sont utilisés à la place des roulements pour réduire l’usure des mouvements internes de la montre. Fabriqués à partir de rubis synthétiques, les rubis sont généralement placés dans les engrenages pour réduire les frottements et absorber la chaleur. Ces mécanismes améliorent également la précision et les performances de la montre. Pourquoi des rubis ? Les rubis sont idéaux pour absorber la chaleur causée par les mouvements d’engrenage et ce sont des pierres précieuses dures qui peuvent résister à la friction.

Comment remonter une montre automatique ?

Il existe plusieurs façons de remonter une montre à mouvement automatique. Vous pouvez mettre la montre et bouger doucement votre poignet à plusieurs reprises pour actionner le ressort moteur. Vous pouvez également tenir la montre face vers le haut et la secouer doucement plusieurs fois. Il existe maintenant des remontoirs équipés d’un bras rotatif sur lequel vous mettez votre montre qui se remontre la nuit.

Chez lheuredubois, nous avons sélectionné pour vous des remontoirs pour montre avec 1, 2 ou 4 rotors : Edena, Kina, Moana.

Les mouvements de montres cinétiques et automatiques sont-ils la même chose ?

Techniquement, non. Les mouvements des montres cinétiques et des montres automatiques diffèrent de manière fondamentale. Une montre automatique utilise un rotor pour convertir le mouvement en énergie qui est stockée dans le ressort moteur. Avec une montre cinétique, le mouvement est transformé en énergie électrique et stocké dans une batterie.

En conclusion

Les mouvements de la montre ou calibres, sont le moteur de toutes les fonctions de chronométrage de votre montre. Ces mouvements complexes et précis sont essentiels pour garantir la précision de la montre. Sans ces mouvements internes, la montre ne fonctionnerait pas. Si la plupart des montres sont achetées pour leur esthétique, ceux qui ont le souci du détail et apprécient l’artisanat et la précision apprécieront de savoir exactement comment la montre fonctionne à l’intérieur. Avec un entretien et un service professionnels, votre belle montre automatique peut durer toute une vie.

Enfin, coté budget, tout le monde n’a pas les moyens d’acheter des modèles à mouvement automatique de luxe comme la Patek Philippe Nautilus ou la Tissot prx powermatic 80. Rassurez-vous, il existe des montres automatiques en bois originales à un prix abordable, que lheuredubois.fr a sélectionnées pour vous.

Laisser un commentaire